La Tanière.

La Tanière.

Jumpons ensemble vers l'infini et au-delà...

Tomorrow People.

La série qui fait des bonds.

 

Créée par : Phil Klemmer

Nationnalité : Américaine

Genre : Drame, Fantastique

Statut : En produiction

Format : 42 minutes

Casting

Robbie Amell [Stephen Jameson]

Peyton List [Cara Coburn]

Luke Mitchell [John Young]

Aaron Yoo [Russell Kwon]

Mark Pellegrino [Jedikiah Price]

Madeleine Mantock [Astrid Finch]

 

Un groupe de jeunes gens appelés les « Tomorrow People » représentent la prochaine étape dans l’évolution de l’humanité : ils possèdent des pouvoirs, comme celui de communiquer entre eux par télépathie, de lire dans les pensées ou de se téléporter. Lorsque Stephen Jameson, un ado perturbé en pleine mutation, est recueilli par Cara et John, deux des siens qui maîtrisent déjà leurs capacités extraordinaires, il découvre l’histoire complexe de sa famille et son importance au sein de la guerre secrète qui oppose les « Tomorrow People » aux « ULTRA », un groupe qui veut les capturer pour le « bien de l’humanité »…

 

Bande Annonce.

 

 

 

Décryptage.

A l’heure actuelle, je n’ai visionné que les 6 épisodes de la saison 1. En VOSTFR of course.

 

Je dois vous confesser une chose, j’ai eu mon quart d’heure blonde. Oui, vous avez bien lu. Tomorrow people, pendant un court instant, j’ai cru que c’était la suite du film « Tomorrow, When the War Began » mais cette fois, adapter en série… ce n’est pas impossible, n’est-ce pas ? *souri de toute ses dents avant de se couvrir le visage, fini par se baisser en position fœtal* Arrêter de me jeter des tomates pourri !! Hotaru lâche ces œufs ! Un peu de soutien !! Mais, ça n’a absolument rien à voir !! Vous imaginez ma surprise.

Jump ~ Jump ~ Jump~ C’est méga fun !!!


 

J’allais dire que les bagarres présentent dans la série, sont un peu faibles. Jusqu’à ce qu’ils Jump pour lui mettre une de ses raclées. C’est une excellente entrée en matière avec un jeune bien agréable à regarder. Ne vous offusquez pas ! C’est vendeur un amas de muscles bien définis.

Le grand méchant –pour le moment, ce ne sont que les premiers épisodes- est l’un de mes minions ! Le genre à me donner des frissons le long de mon dos et m’arracher un sourire de plaisir. Comme un chat rassasié après avoir bu sa coupelle de lait. Non ce n’est pas une allusion sexuelle bande de pervers ! C’est l’acteur qui interprétait jadis Lucifer dans « Supernatural », Mark Pellegrino. C’est un acteur au ton juste, au sourire inquiétant et à l’aura mystérieuse. Loin des standards de beauté, il a un charme certain et des yeux expressifs.

Le premier épisode, c’est du plantage de décors, ce n’est pas inintéressant, mais, peut-être un peu trop fournis. On doit enregistrer qu’il y a deux parties, Les Tomorrow et les Ultras, sans perdre de vue qu’il y a encore et toujours des humains dans la balance. Bon nombre d’ennemis  en constante augmentation et des alliés réduits à un groupe de survivants  chanceux. Eviter que les êtres humains ne les découvrent.

Les Tomorrow. Ce n’est pas eux qui ont choisi le nom. Au début, ils sont presque en stand bye, à attendre un miracle. Traqués d’un côté et trop peureux pour se mêler  aux humains, peur du rejet si ils découvraient ce qu’ils sont. Ils doivent se cacher pour éviter de se faire tuer et être extrêmement prudent. Une sorte de « Guilde des voleurs »… marchombre… ils ne peuvent que survivre avec leurs larcins, avoir un boulot est compliqué  avec la vie qu’ils mènent, vivent dans les souterrains. Bien que puissants  avec leurs pouvoirs, les trois « T », télékinésie, télépathie et téléportation, ils ont un handicap, malgré leur évolution génétique, ils ne peuvent tuer, ni les humains, ni les leurs. Comme une référence étrange a Spike pucé et interdit de boire à la carotide du premier humain venu.

Les Ultras. Ouaip, c’est pourri, mais, celui-ci a été choisi, vous voyez l’égo qu’ils doivent supporter ? Ils utilisent quelques Tomorrow reconditionnés, un lavage de cerveau ? Pas de soucis, on vous fait ça tout de suite. Ils ont la ferme intention de tuer ou de supprimer l’évolution génétique de ces derniers. Donc en claire : Des humains qui contrôle des gens aux gènes mutants. Dans les 6 premiers épisodes, on ne voit que la partie immergée de l’iceberg. Cela promet un plus grand complot… et quelques revirements de situation.

  • Stephen est… attachant. On comprend son mal être, sa descente aux enfers, ces dons étranges qui apparaissent depuis peu, l’impression d’entendre des voix, sa mère qui voit un schéma qui se répète. Cette sensation d’avoir des yeux braqué constamment sur soi, comme des milliards de projecteurs, catalogué comme schizo, il tente de se maintenir à flot sans couler. La découverte de la vie cachée de son père, qui a disparu du jour au lendemain, avec la promesse qu’un jour, il reviendrait. Mais cela fait 10 ans qu’il est parti. L’évolution de ses pouvoirs, son amitié avec une humaine et surtout le conflit intérieur, quoiqu’en disent les Tomorrow, il se sent toujours humain. Il ne souhaite pas choisir un camp, ni délaisser sa famille parce qu’il a des gènes en trop. Et surtout, il est loin d’être con ou macho !! Et il présente un pouvoir encore jamais vu. Le don d’arrêter le temps. Il représente le renouveau, l’air frais, l’espoir et le pont entre les humains et les Tomorrow.
  • Cara. Elle est spécial, je n’ai absolument rien contre elle. Mais bordel de merde… ON A LE DROIT A UN TRIANGLE AMOUREUX !!!! Elle ne peut pas se contenté d’un mec ? Je ne suis pas une adepte des triangles amoureux, surtout, que la trame principale ne demande pas à être encore plus compliquée  avec une histoire de cul. Oui, je suis vulgaire et alors ? Putain John lui fait plaisir, viens a une fête qui se trouve être un piège et l’autre comment elle le remercie ? Elle s’envoie en l’air avec Stephen, pendant que Monsieur a le dos tourné !! Sale Peach !!! Elle est plus familière avec la télépathie, elle a un lien particulier avec Stephen, elle l’épaulait déjà un mois avant de le voir  réellement. Un genre de tchat rencontre pour les Tomorrow en claire. Tu veux tromper ton mec, envoie des messages télépathiques, impossible pour lui de lire tes texto puisqu’il n’y en a pas. Tape « Peach » au 8 19 69. Elle est … l’un des leaders des Tomorrow avec John, bien que ce dernier ait tendance à se croire l’unique Maitre à bord. Elle pourrait s’apparenter  à la fiabilité et la dévotion envers son peuple malmené.
  • John est bien bâti –tablette de chocolat, sueur, bagarre-, assez arrogant, directif, intransigeant, détruit, secret… Je pense que pour le moment, c’est le personnage le plus profond et complet de cette série. Plein de dualité, de peur qu’il tente de refouler et de poids sur ses épaules. Pendant une bonne partie de sa vie, il a fait partie des Ultras, pas par choix… Mais, parce qu’il pensait devoir sa vie à Jedikiah. Il l’a sorti de la misère, l’a élevé comme son fils, bien que …sa façon de l’éduquer ne soit absolument pas saine. Il a appris tout ce qu’il sait de cette firme qui souhaite tuer les Tomorrow, d’enrayer sa race. Il a fini par ouvrir les yeux, a comprendre que l’homme qui se rapproche le plus  d’un père est un homme sans cœur et qui le tuera dès qu’il montrera des signes de faiblesse. Il a plutôt bien évolué, bien qu’il lui reste du chemin à parcourir, notamment avec les Tomorrow, pour le moment il s’apparente plus à un dictateur qu’a un leader qu’on peut suivre les yeux fermés. C’est les muscles des Tomorrow, le guerrier sans peur et sans –presque- reproche.
  • Russell. Alors lui, c’est le petit rigolo, le pickpocket. Je n’ai pas grand-chose à dire dessus a part que je l’aime bien. C’est le grand-frère, celui à qui on se confie, bien que Stephen préfère les beaux yeux de Cara. Puisqu’ils partagent un « lien ». Il tempère les deux autres –Cara et John- rajoute son grain de sel quand il le juge nécessaire, départage et détend l’atmosphère. Il est le baume sur le cœur des Tomorrow, celui qui trouvera un moyen d’alléger  les esprits, d’éloigner les nuages gris sur leurs âme et la tristesse d’avoir dû fuir leurs familles. C’est le cœur, celui qui bat à un rythme effréné.

C’est un contexte assez difficile. Les Tomorrow sont obligés  de réinventer  leurs vies, abandonner leurs familles, fuir et se terrer dans les sous-sols comme des rats. Ils sont à la recherche du père de  Stephen qui était le Leader incontesté des Tomorrow, avant qu’il ne disparaisse. Est-il mort ? A-t-il trouvé la terre promise, le havre de paix qui leur ait destiné ? Pourquoi n’est-il pas revenu ? Rajoutons que le grand méchant Jedikiah est l’oncle de Stephen… Vous commencez à comprendre ? C’est un vrai micmac ce truc !! Donc le méchant a des moyens de pressions ! Après tout, Stephen n’apprécierais pas de perdre sa mère, son frère, sa meilleure amie… Oui…. Oui meilleure amie avec un « e » la charmante Astrid ! C’est un jeu de dupe qui s’active à la fin du premier épisode, une partie d’échec mortel  mais… les Tomorrow sont-ils surs  de connaitre toutes les règles ? Ainsi que tous les joueurs de la partie adverse ?

J’ai aimé qu’ils mettent en avant le passé des membres forts des Tomorrow. Russell et l’intransigeance de son père. Cara, son handicap et l’éveil de ses pouvoirs. John et sa première rencontre avec Jedikiah.

Un petit bémol néanmoins, si le fait de compliquer la trame avec DU CUL, me déplait  grandement, je trouve dommage d’éclipser  le genre humain !!! On finit par croiser que de temps en temps, la mère, le frère et la meilleure amie du héros. Il y a pourtant un excellent potentiel quand Astrid découvre les pouvoirs de Stephen –ce con s’est téléporté  devant elle- dans l’épisode 3 il me semble, il a fallu l’épisode 5 pour qu’ils en parlent et dans le 6ème… elle n’est tout simplement pas présente ! WTF MEN ? Il serait intéressant de l’impliquer dans les histoires des Tomorrow, peut-être tombera-t-elle sous le charme de l’un d’entre eux ? Hey, j’ai dit que j’avais horreur des triangles amoureux, pas que je n’aimais pas la romance !! Et je suis une fanfictionneuse ! Il y a également quelques incohérences, minimes, mais, qui sont quand même là. Notamment sur la Télépathie et le bain de sang qui était prévus.

Pour les effets spéciaux, c’est excellent, bien accompagné et la bande son dépote à certain moment. Le générique de début n’est pas très long, presque inexistant pour être honnête. Donc, le coup de projecteur sur les acteurs n’est pas très visible, ce qui est un peu dommage.

Le bilan ? Je suis surprise, pas totalement conquise pour le moment mais, je vous le recommande si vous avez apprécié Jumper et X-men. C’est un léger mix de ces univers, sans avoir complétement pompé dessus. Il promet quelques retournements de situation incroyables, notamment sur les « associés » de Jedikiah et peut-être l’implication d’Astrid.

 

https://static.blog4ever.com/2013/10/755204/artfichier_755204_3026296_20131107150214.jpg

TenshinNeko.

Je jump, tu jumps, elle jump, vous jumpez, nous jumpons, ils jumpent.

 

https://static.blog4ever.com/2013/10/755204/artfichier_755204_2975862_201311042425777.jpg

Mon avis:

 

Je n’ai rien à dire sur la série ne l’ayant pas commencé. Oui je sais...je sais.. .WTF ? Eh bien oui j’ai des tonnes de livres et de vidéos à voir du coup...heureusement qu’on est deux !

Fiez-vous à ma petite tête de loutre! je lui fais confiance....et les triangles amoureux qui n’apportent rien au scénario me gave également, mais je tenterais bien ma chance de regarder cette série, pourquoi pas.

 



14/12/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres